Syndicats

Cette rubrique vous présente les aides proposées par les syndicats (cotisations réduites, prime, etc.).


Les cotisations syndicales réduites

Pour les jeunes de 15 à 25 ans, sans revenu, l’affiliation est gratuite. Il s’agit de l’affiliation Jeunes.

Certains syndicats accordent une réduction de cotisations à leurs affiliés, bénéficiant d’une médiation de dettes. Pour ce faire, la personne doit en faire la demande.

La cotisation varie selon le secteur d’activité et selon le statut de l’affilié (demandeur d’emploi, pensionné, etc.).

Plus d’infos ?
Visiter le site de la CSC  
Visiter le site de la FGTB  
Visiter le site de la CGSLB  


Indemnité de licenciement

Qui ?
Toute personne dont le contrat de travail est résilié par son employeur (avec ou sans respect d'un délai de préavis).

Comment ?
L’employeur doit avoir mis fin au contrat (soit en notifiant un préavis ou soit en payant une indemnité de rupture). S'il met lui-même fin au contrat, le travailleur n'aura pas droit à cette prime. La prime doit être demandée auprès d’un syndicat ou de la CAPAC (organisme de paiement).

Pour quoi ?
La période couverte par l'indemnité permet à la personne d’ouvrir des droits pour l'ensemble des branches de la sécurité sociale (exception faite des vacances annuelles).

L'indemnité est une indemnité nette. Le paiement de l’indemnité se fait via un organisme de paiement.

Remarques

  • les statuts d'ouvriers et d'employés sont partiellement harmonisés depuis le 1er janvier 2014 pour devenir un statut de travailleur ;
  • depuis le 1er janvier 2012 l’indemnité de licenciement remplace la prime de crise ;
  • le but de la loi du 26 décembre 2013 "sur le statut unique" est de rapprocher les règles qui sont appliquées en matière de préavis et de jour de carence mais ne supprime pas les deux statuts.

Plus d’infos ?
Visiter le site du SPF Emploi, Travail et Concertation sociale  


Paiement par le fonds de fermeture des entreprises (FFE)

Qui ?
En cas de licenciement, le travailleur peut demander une intervention du FFE.

Conditions :

  • si l'employeur ne remplit pas ses obligations lors d'une fermeture d'entreprise, en cas de transfert d'entreprise (procédure de réorganisation judiciaire) ou en cas de reprise de l'actif de l'entreprise ayant été déclarée en faillite ;
  • en cas de carence de l'employeur pour les travailleurs des entreprises n'ayant pas de finalité industrielle ou commerciale (secteur non marchand) et des titulaires de professions libérales.

Pour quoi ?
Cette garantie du Fonds concerne ce qu'on appelle communément, les indemnités contractuelles (arriérés de rémunération, indemnité compensatoire de préavis, primes de fin d'année, etc.), et l'indemnité complémentaire de prépension.

Plus d’infos ?
Visiter le site du SPF Emploi, Travail et Concertation sociale  

Medenam

Notre Adresse

27 rue Rogier
5000 Namur

Contactez-nous

Tél. +32 (0)81 23 08 28
Email : info@medenam.be

Permanence téléphonique

Du lundi au vendredi
de 8h30 à 12h
et de 13h30 à 16h

Avec le soutien de la Wallonie