Santé

Cette rubrique vous présente les aides proposées en matière de soins de santé (BIM, MAF, DMG, CAAMI, ...).


Statut BIM (Barème d’Intervention Majorée)

Qui ?
Ce statut est accordé aux personnes sur base de leur statut et/ou de leur situation sociale ou financière.

La mutualité octroie automatiquement l’intervention majorée pour :

  • le bénéficiaire d’un revenu d’intégration sociale ou d’une aide sociale du CPAS ;
  • le bénéficiaire de la garantie de revenu aux personnes âgées ou d’une majoration de rente ;
  • le bénéficiaire de l’allocation du Service public fédéral Sécurité sociale si la personne est reconnue comme personne handicapée ;
  • l’enfant bénéficiaire d’allocations familiales majorées.

Comment ?
Si la personne ne bénéficie pas automatiquement de l’intervention majorée, elle peut introduire une demande auprès de sa mutualité.

Pour quoi ?
Il donne droit à des avantages financiers tels que :

  • un remboursement majoré des soins de santé ;
  • le régime du tiers payant ;
  • un ticket modérateur moins élevé en cas d’hospitalisation ;
  • le tarif social téléphonique ;
  • l’allocation chauffage octroyée par le CPAS (voir la fiche « énergie ») ;
  • l’exonération de la Redevance TV ;
  • la réduction des transports en commun (SNCB, TEC, STIB) (voir la fiche « transport ») ;
  • des avantages régionaux, provinciaux ou communaux particuliers.

Plus d’infos ?
Visiter le site de la Sécurité sociale  
Visiter le site de la SNCB  
Visiter le site des TEC  
Visiter le site de la STIB  

Remarque
Le statut OMNIO n’existe plus depuis le 01/01/2014 et laisse place au statut BIM. La plupart des bénéficiaires de ce statut conservent les mêmes avantages et interventions.


Maximum à Facturer (MAF)

Le MAF est le montant maximum que chaque famille ne dépassera jamais pour ses frais de soins de santé, à l’exception de certains frais. Dès que les frais atteignent ce plafond, les soins sont remboursés à 100%, suivant les tarifs officiels de l’INAMI (exception faite des suppléments réclamés par les prestataires de soins non conventionnés).

Le MAF est directement appliqué par la mutualité.

Il existe 3 catégories de MAF :

1. Le MAF revenus
Les tickets modérateurs qui dépassent le MAF sont intégralement remboursés. Selon un  plafond qui varie en fonction des revenus nets imposables du ménage.
Visiter le site de CAAMI  

Les revenus pris en compte sont ceux de la 3e année qui précède celle pour laquelle le droit au MAF est examiné. En cas de perte de revenus (maladie, perte d’emploi), l’assuré peut demander le réexamen de son droit au MAF et une révision de son plafond. Le bénéfice du MAF « revenus » est accordé aux membres du ménage mentionnés au registre national, le 1er janvier de l’année. Exception faite pour les nouveaux nés qui sont pris en compte et ajoutés dans le ménage en cours d’année.

2. Le MAF social
Le bénéfice du MAF « social » est accordé aux membres du ménage mentionnés au registre national, qui bénéficient de l’intervention majorée.

3. Le MAF malades chroniques
Il s’agit d’une réduction du plafond du MAF à la condition d’avoir atteint un montant défini durant les 2 années précédant le bénéfice de cette réduction. La diminution du plafond du MAF ne peut être appliquée qu’une seule fois par année et par ménage même s’il y a plus d’un malade chronique dans le ménage.

Plus d’infos ?
Visiter le site de la Sécurité sociale  
Visiter le site de l'INAMI  


Dossier Médical Global (DMG)

Qui ?
Tout patient peut demander un DMG à son médecin généraliste.

Comment ?
Le patient demande à son médecin d’ouvrir un DMG.
Le parent d’un enfant ou d’un patient palliatif, peut demander l’ouverture d’un DMG à sa place.

L’ouverture du DMG est gratuite : le patient devra peut-être avancé un montant de 30,00 € (depuis le 01/02/2015) pour la constitution du dossier, mais ce montant lui sera totalement remboursé.

Le bénéficiaire du statut BIM paiera l’équivalent du ticket modérateur pour sa consultation chez le médecin généraliste.

Pour quoi ?
Avantages médicaux :

  • toutes les données sont centralisées chez le même médecin, qui a une vue d’ensemble sur l’état de santé et qui peut dès lors, mieux conseiller et coordonner les soins ;
  • l’échange de données est facilité entre les professionnels.

Avantages financiers :

  • remboursement des consultations à 100% pour les jeunes de moins de 18 ans ;
  • remboursement de 30% supplémentaires des consultations :
    • chez le médecin pour les plus de 18 ans ;
    • chez le médecin spécialiste (conventionné) si prescription du médecin généraliste ;
    • en visite à domicile pour les plus de 75 ans ;
    • en visite à domicile si la personne souffre d’une maladie chronique (quel que soit son âge) ;
  • un bilan de santé préventif (pour les 45-75 ans) totalement remboursé.

Plus d’infos ?
Visiter le site de l'INAMI  
Visiter le site de la Sécurité sociale  


Caisse auxiliaire d’assurance maladie-invalidité (CAAMI)

La CAAMI assume, comme les autres mutualités, toutes prestations de l’assurance obligatoire :

  • intervention dans les frais de prestations médicales ;
  • octroi d’incapacité de travail et de maternité.

La CAAMI ne propose pas de services complémentaires (payants) à l’assurance obligatoire, tels que la prime de naissance, une réduction de l’abonnement sportif, le remboursement de soins homéopathiques…

Plus d’infos ?
Visiter le site la CAAMI  


Tiers payant social

Qui ?

  • les bénéficiaires qui se trouvent dans une situation financière individuelle occasionnelle de détresse appréciée par la mutualité ;
  • les bénéficiaires de l’intervention majorée ;
  • les bénéficiaires d’allocations de chômage (+ de 6 mois).

Comment ?
Le médecin généraliste n’est pas obligé d’accepter d’appliquer le tiers payant social. Toutefois, les médecins conventionnés se sont engagés à appliquer de manière générale le tiers payant social pour toutes les consultations lorsque le patient le demande.

Le patient doit prouver qu’il remplit les conditions susmentionnées. Le médecin peut consulter un service en ligne pour vérifier s’il peut appliquer le tiers payant social.

Pour quoi ?
Grâce au système du tiers payant social, le bénéficiaire paie uniquement au prestataire le ticket modérateur.  La mutualité paie au prestataire le solde du montant de la consultation.

Plus d’infos ?
Visiter le site de l'INAMI  

Medenam

Notre Adresse

27 rue Rogier
5000 Namur

Contactez-nous

Tél. +32 (0)81 23 08 28
Email : info@medenam.be

Permanence téléphonique

Du lundi au vendredi
de 8h30 à 12h
et de 13h30 à 16h

Avec le soutien de la Wallonie